Logo Journal Les Sentinelles - Actualité sécurité et défense

La bataille pour Mossoul
Rafale © you

La bataille pour Mossoul

Ce vendredi matin, 8 Rafale marines ont décollé du Porte-avions Charles de Gaulle pour aller survoler les positions de l'Etat islamique dans la ville de Mossoul. Une mission, qui en vue du nombre de machines déployées, révèle un hypothétique bombardement stratégique non confirmé par les armées. 

Il s'agit du troisième engagement du groupe aéronavale français au sein de de la coalition internationale anti-EI dirigée par les Etats-Unis depuis février 2015. Un déploiement inédit, puisque le PA embarque 24 Rafale, deux avions de guêt aérien Hawkeye, un avion de patrouille maritime Atlantique 2 et quatre hélicoptères. Cette présence est essentielle pour l'armée française et la coalition : l'arrivée du Charles de Gaulle triple les moyens de l'armée française au Levant. Les 24 Rafale viennent compléter la dizaine d'avions (Mirage 2000D, Mirage 2000N et Rafale) déjà présents sur place.

Et ce ne sont pas les seuls moyens dont dispose la France. On sait depuis mardi que les canon automoteur Caesar ont ouvert le feu dans la province de Ninive. Des tirs réalisés en coordination avec l'action des forces irakiennes et américaines.

Ce qu'il faut comprendre, au-delà des chiffres et des moyens déployés par la Coalition, c'est que notre aviation va effectuer des missions importantes, nécessaires, indispensables mais non décisives. C'est au sol que les jeux vont se faire. La reconquête sera déterminée par l'aptitude des forces du président Fouad Massoum à reprendre rues et bastions, en vue de la victoire finale. 

Cette "bataille pour Mossoul" qui vient de débuter, ne livrera ses conclusions que dans des semaines, voir des mois... 

Commentaires

  1. Rene Labuse
    le 30/09/2016 à 18h24

    le maime harticle san les fotes, sait posible .

  2. Ysgawin HADDAD
    le 07/10/2016 à 18h20

    Vous vous relisez parfois ? Vous avez écrit : "le PA embarque 24 Rafale, deux avions de guêt aérien Hawkeye, un avion de patrouille maritime Atlantique 2 et quatre hélicoptères" Un Atlantic 2 sur un porte-avions, c'est bon pour un film ! Pourquoi pas un 747 ou un A380 tant que vous y êtes ?

  3. Michka Leroux
    le 09/10/2016 à 15h49

    Autant de fautes dans un aussi petit texte, c'est du sabotage.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.