Logo Journal Les Sentinelles - Actualité sécurité et défense

Aperçu du plan
Au contact © Defgouv

Aperçu du plan "Au contact"

Plan de réorganisation de l'armée de terre :

Au contact est vœu pieux de l'armée de terre française de réformer en prévision des nouvelles menaces auxquelles font face les forces armées. Le plan de réorganisation avait été présenté par Jean-Pierre Brosser (CEMAT) en 2015, et laissait notamment présager la formation d'une nouvelle Brigade d'aérocombat prenant la suite de la 3ème BLB (Brigade Légère blindée) dissoute.

Le nouveau format prévoit un modèle d'armée réformé, énonçant 8 piliers :

  • Territoire national : une structure de commandement doit être créé pour cadrer notamment aux besoins de l'opération Sentinelles qui implique une dizaine de milliers de soldats.

  • Forces spéciales : renforcement de la BFST qui mute en Commandement des opérations spéciales Terre (COST). Ce regroupement au sein d'un commandement spécifique, doit comme le décrivait le général de Nortbécourt dans le Air et Cosmos du 24 juin 2016, permettre de rattacher le COST directement au CEMAT (raccourcissement de la chaine de commandement).

  • Aérocombat : Regroupement du 1er, 3ème et 5 RHC au sein de la 4ème BAC.

  • Formation et entrainement : création du commandement de la formation et de l'entrainement interarmes, qui rassemble l'école d'état-major, les écoles d'armes et les centres d'entrainement spécialisés.

  • Programme Scorpion

  • Commandement spécialisé : regroupement des moyes et des expertises.

  • Ressources humaines : renforcer la flexibilité des carrières

  • Maintenance : améliorer la disponibilité des équipements des unités opérationnelles.

 

Le nouveau modèle devra valoriser au sein de l'armée de Terre, hommes et femmes responsables, compétents et aguerris. Il repose sur des composantes complémentaires les unes des autres, dont la vocation est accentuée la cohérence des unités, de leur identification, de leur rôle et de leur coopération et coordination à agir de concert.

Commentaires

  1. Ysgawin HADDAD
    le 07/07/2016 à 11h50

    J'aime bien la première phrase du dernier paragraphe. Si on avait l'esprit mal tourné, on pourrait croire qu'elle sous-entend que le modèle actuel valorise des personnels irresponsables ou incompétents... Mais personne n'a l'esprit mal tourné voyons ! :oD Quoi que... ;o)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.