Logo Journal Les Sentinelles - Actualité sécurité et défense

Montée en puissance de la mission Sophia
Opération Sophia © bundeswehr

Montée en puissance de la mission Sophia

Les ministres des affaires étrangères de l'Union Européenne ont approuvé la prolongation et la massification de l'opération navale Sophia au large de la Libye.

L'opération Sophia est une des cordes nouée à l'arc de la politique globale de l'UE en Méditerranée afin de faire face aux questions migratoires et aux trafics d'armes. Cette mission a « pour mandat principal d'entreprendre des efforts systématiques en vue d'identifier, de capturer et de neutraliser les navires et les embarcations ainsi que les ressources qui sont utilisées ou soupçonnées d'être utilisées par des passeurs ou des trafiquants migrants ». Cette mission avait reçu le consentement de l'ONU, pour plus de légitimité internationale.

Avec l'aval des ministres des Affaires étrangères de l'UE, la mission Sophia est du même coup prolongée jusqu'en 2017, avec l'ajout d'une nouvelle tâche pour les forces européennes : la formation et l'entrainement des gardes-cotes et marins libyens (marins soutenus et reconnus par l'UE). Une centaine d'officiers et de sous-officiers sont mandatés pour cette mission d'assistance militaire.

Les forces déployées actuellement s'élèvent à cinq navires, trois hélicoptères et quatre avions. Peut être regretté la limite du droit international qui contraint les forces à agir à partir des eaux internationales, soit à 12 miles des côtes libyennes...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.