Logo Journal Les Sentinelles - Actualité sécurité et défense

Le porte-avions annoncé en Irak
Porte avions Charles de Gaulle Opération Chammal © Marine nationale - Cyril Davesne

Le porte-avions annoncé en Irak

 Le président de la République, François Hollande, a confirmé l'envoi avenir du porte-avions Charles-de-Gaulle au Levant. Le retour du Groupe aéronaval (GAN) dans l'opération Chammal résulte d'un but clair : renforcer le soutien de la France auprès des forces irakiennes pour lutter contre le groupe Etat islamique (EI).

« Au Moyen-Orient, en Irak et en Syrie, Daech recule. Notre Armée de l'air frappe quotidiennement ses positions. Notre armée de terre par la formation et l'appui qu'elle offre aux Irakiens, continue de façon importante ses opérations. Nous allons encore intensifier le concours de l'Armée de terre pour soutenir les Irakiens dans la perspective de la reprise de Mossoul. Je veux vous informer que le groupe aéronaval avec le porte-avions Charles-de-Gaulle sera de nouveau déployé au sein de l'opération Chammal à l'automne ».

C'est donc avant d'être placé en IPER (indisponibilité périodique pour entretien et réparations) pour une durée de 18 mois, que le PA va repartir opération extérieure. La mission serait prévue pour le mois d'octobre. Un déploiement inédit étant donné que les Super étendards modernisés (SEM) ont été officiellement retirés de la Marine nationale le 12 juillet. C'est donc un groupe aéronaval composé uniquement de Rafale, qui prendra la route de l'Orient.

Le GAN renforcera le dispositif déjà présent sur place, structuré autour de quatorze avions de chasse de l'armée de l'Air (six Rafale, cinq Mirage 2000D et trois Mirage 2000N) d'un avion de patrouille maritime Atlantique II de la Marine nationale ainsi que de capacités de renseignement, de commandement, de controle (C2) et de ravitaillement.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.