Logo Journal Les Sentinelles - Actualité sécurité et défense

Des Aravis pour les EOD de Barkhane
L'armée de terre avait tiré un bilan très positif de la projection des Aravis en Afghanistan. Ici un engin du Battle Group Acier s'apprête à partir en opération avant l'aube. © Jean-Marc TANGUY

Des Aravis pour les EOD de Barkhane

Devant les explosions de véhicules à répétition à Barkhane sous l'effet des mines, l'armée de terre va renforcer la protection des équipes EOD (explosive ordinance disposal) par l'envoi de six Aravis.

Cette projection intervient alors que la STAT (section technique de l'armée de terre) a déjà envoyé au Sahel d'autres équipements acquis en urgence opérations pour l'Afghanistan, comme le radar BOR-A, ou le détecteur anti-roquettes GA10 (tous deux développés par Thales).

L'armée de terre avait commandé en avril 2009 15 véhicules de ce type à Nexter, et l'un d'eux avait été endommagé. La projection en Afghanistan était intervenue en septembre 2010, au terme d'une évaluation express de quelques semaine, en France. Ils avaient servi au sein des détachements d'ouverture d'itinéraires piégés (DOIP) armés par les régiments de génie.

Cette première commande avait contribué à labelliser "armée française" ce MRAP (Mine Resistant Ambush Protected) à la Française, que Nexter a depuis vendu à l'Arabie Saoudite, en soutien du Caesar, et au Gabon, dans le cadre de sa participation à la Minusca, en Centrafrique.
L'Aravis est un 4x4 de 12,5 tonnes, doté d'une protection de niveau 4.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.