Logo Journal Les Sentinelles - Actualité sécurité et défense

Remplacement du FAMAS : la Croatie et son VHS-2
Le VHS-2 pourrait remplacer le FAMAs français. © JM Tanguy

Remplacement du FAMAS : la Croatie et son VHS-2

Suite à l'appel d'offres du ministère de la Défense pour l'acquisition de 21 000 armes individuelles du futur (AIF), le VHS-2 croate a été sélectionné. Il va concourir avec quatre autres entreprises européennes pour le remplacement du Famas.

L'entreprise croate, HS Produkts, va donc devoir concurrencer Heckler & Koch (Allemagne), Beretta (Italie), SIG (Suisse) et FN Herstal (Belgique) pour remporter ce contrat de relève du Famas, d'une valeur de 300 à 400 millions d'euros. Pour sa candidature HS Produkts s'est lié avec Sunrock, entreprise française qui la représente dans l'hexagone. Membre du GICAT et du cercle de l'arbalète, Sunrock est déjà parvenu, à plusieurs reprises par le passé, à placer des équipements étrangers dans différents ministères français (Défense, Intérieur et Justice).

Le VHS-2 est proposé avec deux longueurs de canons (16 et 20 pouces) contenues dans un encombrement minimal puisque le changement se fait par l'arrière, à l'instar du Famas. Cette caractéristique rend donc son instruction sur le tir de combat (ISTC) très proche de celle du fusil d'assaut français. Comme ses concurrents, il peut accueillir un lance-grenades à rechargement latéral. Son montage sur l'arme nécessite seulement deux goupilles, ce qui rend la manœuvre très simple à réaliser. Le VHS-2 peut également, avec un puits de chargement différent, accueillir des chargeurs M4 et Famas. Cet aspect représente un atout particulier car, le cas échéant, cela sera un achat de moins à réaliser pour l'armée française qui pourra recycler ceux en parc.

Sunrock a annoncé que l'achat des accessoires (poignées, bipied, sangle, etc.) sera réalisé auprès d'entreprises françaises. Pour le moment le VHS-2 a déjà été retenu par la Croatie, mais aussi par des clients « sur les cinq continents », notamment l'Asie et le Moyen-Orient.

Ce contrat représenterait pour HS Produkts un marché important, même si l'entreprise possède déjà de remarquables atouts. Ainsi, comme le rappelle son dirigeant Damien Druon, « HS Produkts exporte 98% de sa production aux Etats-Unis, sous la marque (bien connue) Springfield » et ses pistolets ont été primés plusieurs fois, notamment par la National Rifle Association.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.