Logo Journal Les Sentinelles - Actualité sécurité et défense

Le futur remplaçant du FAMAS : horizon 2017
Contrat d'armes légères individuelles © KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Le futur remplaçant du FAMAS : horizon 2017

Ce sera en 2017 !

La décision de la Délégation Générale de l'Armement (DGA) relative au choix du futur fusil d'assaut de l'armée française sera connue dans moins d'une année.

La course entre les différentes firmes que sont Heckler & Koch (Allemagne), FN Herstal (Belgique), Beretta (Italie), Swiss Arms (Suisse) et HS Produkt (Croatie), concerne la production de 101 000 armes.

Les cinq firmes retenues pour le contrat, devront étaler leurs livraisons sur quatorze années. Les armes individuelles futures (AIF) ne seront pas d'origine française, mais le fabricant d'armes séphanois, Verney-Carron, pourrait éventuellement être du contrat dans le cas d'une confirmation d'un partenariat avec la firme italienne Beretta.

Le futur AIF, au standard 5,56 OTAN, doit être en capacité de tirer des grenades à fusil (en Afghanistan ou dans l'opération Serval au Mali, des grenades anti-personnelles et anti-char ont été utilisées par les soldats de l'armée française, afin d'atténuer l'intensité du tir ennemi ou pour déceler un ennemi retranché derrière un rocher dans un massif montagneux), des grenades fumigènes et des grenades d'exercice.

Chaque fusil est actuellement en dotation dans différentes armées.

Le H&K416 est le plus connu des unités françaises, puisqu'il est actuellement utilisé massivement par les FS du COS (BFST, Commandos-marine et CPA 10), par le GIGN ainsi que par les commandos de l'Air conventionnels (CPA 20 et CPA 30). Il est également employé par les armées norvégienne et hollandaise.

Le SCAR de chez FN Herstal a été créé pour les besoins du United States Special Operations Command (SOCOM). Il peut être dérivé en deux chambrés : 5,56mm OTAN ou 7,62 x 51 mm OTAN. Si l'USSOCOM, les Navy Seals, l'USMC et le SWAT sont équipés en SCAR, l'arme a également été aperçue au sein du GSG-9 (unité d'intervention de police allemande chargée des prises d'otages), auprès des unités d'élite belges (nageur de combat, PAB Liège), des unités spéciales et conventionnelles françaises (les GCP de la 11 BP, les unités du COS) ainsi que de l'Italie et de la Pologne.

Le Beretta ARX 160 est un sérieux candidat, puisqu'il pourrait faire l'objet d'un partenariat avec Verney-carron (entreprise stéphanoise). Calibré en 5,56 mm x 45 mm OTAN, le Beretta peut être équipé d'un lance-grenades de 40mm. Les utilisateurs actuels sont l'Italie, l'Albanie, ainsi que les forces du Kazakhstan et du Turkménistan.

Le SIG 516 de chez SIG Sauer (Suisse) peut être dérivé en plusieurs modèles selon le calibre, le poids, la longueur... Il est en serviec au sein des armées suisse, argentine, egyptienne et serbe.

Enfin le VHS-D1 de chez HS-Product jouit d'une modernité certaine. Ressemblant au FAMAS, il est proposé avec deux longueurs de canons (16 et 20 pouces) contenues dans un encombrement minimal puisque le changement se fait par l'arrière, à l'instar du Fusil d'assaut français. Il peut également accueillir des chargeurs M4 et Famas ce qui pourrait représenter une diminution des dépenses pour le Ministère de la Défense. Il équipe présentement les armées croates, et devrait remporter des appels d'offre en Asie et Moyen-Orient.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.